Favoriser les liens avec les enseignants et les élèves du secondaire

Lire l'article
Gymnases
Lycées
Etudiants
Enseignement

L’EPFL a proposé en juillet 2018 un nouveau camp d’été destiné aux gymnasiens. En novembre, lors des journées d’information, l’Ecole a accueilli sur son campus plus de 3000 élèves intéressés par ses cursus.

Afin d’assurer la meilleure transition possible vers des études à l’EPFL, le Service de promotion de l’éducation entretient des liens étroits avec les enseignants du secondaire et leurs élèves au travers d’activités et d’événements conçus pour répondre au mieux à leurs besoins d’information éclairée sur les filières de formation de l’École.

En automne 2018, plus de 3000 futurs étudiants se sont déplacés de toute la Suisse pour participer aux journées d’information organisées sur le campus. Dans ce cadre, des conférences ont mis en avant des domaines interdisciplinaires tels que l’énergie, les technologies médicales ou la cybersécurité, de quoi refléter l’évolution des cursus de l’École.

«Les professeurs et spécialistes en pédagogie de l’École ont ainsi pu clarifier les liens entre les exigences de la première année d’études, notamment en mathématiques, et le positionnement très axé sur l’ingénierie et l’innovation des cursus EPFL.»

Ces derniers intégrant de plus en plus des projets interdisciplinaires tels qu’EPFLoop ou Hydrocontest, dont les équipes étaient présentes en force pour communiquer leur enthousiasme aux gymnasiens.

Cette édition des journées d’information a également été l’occasion d’accueillir des enseignants du secondaire II en biologie et en chimie pour le premier 5 à 7 consacré à leurs branches. Les professeurs et spécialistes en pédagogie de l’École ont ainsi pu clarifier les liens entre les exigences de la première année d’études, notamment en mathématiques, et le positionnement très axé sur l’ingénierie et l’innovation des cursus EPFL.

Ce 5 à 7 a également permis aux enseignants de se glisser dans la peau de futurs étudiants lors d’un atelier

Nature in Code issu d’une summer school proposée pour la première fois en juillet 2018 et imaginée en collaboration avec Barbara Jobstmann de la Faculté Informatique et Communications. Une summer school dont le succès auprès des jeunes filles ne s’est pas fait attendre.

Si Nature in Code leur proposait de transcrire des concepts biologiques en code et d’analyser leur impact sur la nature, la summer school Des atomes aux ordinateurs, organisée en collaboration avec le Pôle de recherche national MARVEL, permettait de simuler le comportement de la matière à l’échelle atomique afin de concevoir les meilleurs matériaux possibles. Enfin, la summer school Mobile Robotics and Artificial Intelligence proposée par le professeur Francesco Mondada a une nouvelle fois connu un grand succès auprès d’élèves motivés à développer leurs compétences en programmation durant leurs vacances.

Scroll
Education | 22 articles