L’éducation au centre de la journée du digital

Lire l'article
digital
Enseignement
Etudiants

Pour sa participation à la deuxième édition de la Journée du digital, l’EPFL a placé l’éducation numérique au centre du débat.

La seconde édition de la Journée du digital, une initiative de digitalswitzerland, s’est déroulée le 25 octobre 2018, avec plus de 80 manifestations réparties dans quinze villes de Suisse. Rassemblant différents acteurs issus du monde académique, médiatique et industriel, cette journée vise à sensibiliser la population aux défis de la numérisation.

En tant qu’institution partenaire, l’EPFL a proposé plusieurs ateliers, animations et une cérémonie officielle réunissant Martin Vetterli, président de l’EPFL et l’ancien conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann.

«La Journée du digital a permis de placer l’éducation numérique au centre du débat, avec notamment le lancement de l’initiative nationale sur la pensée computationnelle, à laquelle participe l’EPFL.»

Ainsi que deux tables rondes consacrées à la digitalisation dans l’enseignement sous l’angle politique et pédagogique. Le rédacteur en chef du Temps, Stéphane Benoit-Godet, a animé ces discussions auxquelles ont pris part la conseillère d’Etat vaudoise Cesla Amarelle et les conseillers d’Etat valaisan Christophe Darbellay et tessinois Manuele Bertoli.

La Journée du digital a permis de placer l’éducation numérique au centre du débat, avec notamment le lancement de l’initiative nationale sur la pensée computationnelle, à laquelle participe l’EPFL. Cette dernière vise à transmettre aux enfants dès l’école primaire les savoirs nécessaires pour faire face à la révolution numérique. Au programme par exemple, la formation à l’utilisation du robot éducatif Thymio, initié à l’EPFL par le professeur Francesco Mondada.

Thymio permet d’aborder de manière ludique la programmation et les bases de la robotique. L’année dernière, l’EPFL, en collaboration avec l’Institut national français de recherche en informatique et en automatique (INRIA), a conçu un cours en ligne sur son utilisation et a conçu un livre d’activités. L’école a également coordonné dans les trois langues nationales la création d’un livre avec plus de 40 activités à déployer en classe. Une plateforme professionnelle d’échange pour les enseignants ayant recours à Thymio est également en phase de prototypage, en collaboration avec l’EPFZ et la Haute école pédagogique du Tessin. En 2019, l’EPFL coordonnera la formation de plus de 300 enseignants vaudois à son usage en vue de l’introduction de la nouvelle discipline «science informatique» au cycle 1 (4-7 ans).

Le petit robot éducatif était d’ailleurs une des stars de la Journée du digital. A cette occasion, l’ancien conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann s’est rendu dans une classe de Bienne utilisant ce robot.

Dans le canton du Valais, le conseiller d’Etat Christophe Darbellay a lancé depuis une école les journées de démonstrations sur l’usage de Thymio, auxquelles se sont inscrits une cinquantaine d’établissements primaires et secondaires. En tout, près de 4000 écoliers valaisans ont fait la connaissance du petit robot.

Au fil de la Journée du digital, des centaines d’écoliers ont en outre participé à des programmes d’initiation à la robotique, à l’informatique et à la programmation mis en place par l’EPFL. Les jeunes étant notamment appelés à créer une application pour smartphone.

Scroll
Education | 22 articles