Deux spin-off sur le podium des start-up les plus prometteuses

Lire l'article
spin-off
start-up
drone

Bestmile et Lunaphore, deux start-up nées à l’EPFL, ont décroché la deuxième et la troisième place du classement des 100 start-up les plus innovantes et prometteuses du pays. Deux autres, Flyability et Gamaya, ont été classées dans les dix premières par les 100 experts qui les évaluent.

Quelques 700 participants ont assisté à l’annonce du classement des 100 meilleures start-up suisses. Parmi eux de nombreux investisseurs suisses, mais aussi étrangers. Quatre spin-off de l’EPFL figurent parmi les dix premières : Bestmile, Lunaphore, Flyability et Gamaya. Organisé par startup.ch pour la huitième année consécutive, cet événement fait figure de « radar » pour détecter les jeunes entreprises technologiques suisses innovantes. La récompense ne se mesure pas en espèces, mais en renommée et en visibilité.

Une plateforme pour gérer des flottes de véhicules autonomes

Bestmile (7e l’année passée), développe une plateforme qui permet aux véhicules autonomes, conventionnels et aux piétons de faire bon ménage. Ce système d’algorithmes intelligent en cloud permet aux opérateurs de transport aux utilisateurs de gérer leur flotte, d’optimiser leurs véhicules, de traiter leur distribution en temps réel, leur trajet et même gérer l’énergie électrique.

Grâce notamment aux dix millions d’euros levés cette année, elle souhaite désormais déployer ses systèmes dans des réseaux urbains denses comme le Japon, Dubaï ou Singapour. Créée en 2014, elle s’est également distinguée cette année en figurant parmi les Technology Pioneers 2018 au World Economic Forum de Davos.

Vitesse et fiabilité pour les diagnostics de tumeurs

Le système microfluidique développé par Lunaphore depuis 2014 vise un diagnostic rapide et sûr des tissus tumoraux. L’objectif étant d’augmenter drastiquement le nombre de tests de biomarqueurs effectués sur chaque tumeur. Elle a annoncé fin août un tour de financement de 5,3 millions de CHF, alors qu’elle avait obtenu déjà 6 millions en 2017. Ce financement servira à préparer le lancement sur le marché de son premier produit.

Dans le top dix figurent deux autres start-up de l’EPFL : Gamaya et Flyability. La première développe une caméra hyperspectrale qui, placée sous un drone et couplée à un logiciel, permet de détecter depuis le ciel l’état des cultures agricoles et le traitement à leur apporter.

Le drone de Flyability possède quant à lui une cage protectrice très légère qui lui permet de rebondir contre les obstacles plutôt que de les éviter. Cet attribut lui permet d’explorer des endroits dangereux ou inaccessibles pour un humain. Ces deux start-up ont déjà réussi plusieurs levées de fonds.

Davantage de femmes dans les équipes dirigeantes

Comme le mentionnent les organisateurs dans leur communiqué, les femmes sont davantage représentées parmi les dirigeantes des sociétés récompensées. Les trois premières start-up ont par exemple une femme dans leur équipe de fondation, dont Bestmile et Lunaphore.

Les start-up gagnantes sont choisies par 100 experts en entrepreneuriat et investisseurs. Chacun choisit ses dix jeunes pousses préférées, mises sur pieds il y a moins de cinq ans et qui ont un fort potentiel de croissance. Il leur attribue des points : 10 pour la première de sa liste, 9 pour la seconde et ainsi de suite. Le résultat final correspond à l’addition de tous les points de tous les experts. Aucune récompense en espèces n’est prévue, mais ce classement, créé par Jordi Montserrat et Beat Schillig, également à l’origine de Venturelab, offre une très grande visibilité aux start-up, notamment auprès des investisseurs.

Scroll
Innovation | 17 articles