2
0
2
0

Un système éducatif mis à l'épreuve

Lire l'édito

Le bilan de l’année 2020 s’articule bien évidemment autour de la crise sanitaire. Le constat principal est que, malgré toutes les difficultés, le système éducatif de l’EPFL a résisté à cette épreuve: les cours ont continué, les examens ont eu lieu et les diplômes ont été décernés.

Très engagée dans l’enseignement en ligne depuis des années, les équipes de l’EPFL ont pu mettre en place en un week-end une stratégie d’enseignement à distance et former rapidement les enseignantes et enseignants à la mettre en oeuvre. Le second constat est cependant moins positif. Ces longs mois de carence sociale ont créé chez les étudiantes et étudiants une grande souffrance: fatigue, découragement et solitude ont progressivement rongé leur enthousiasme. A l’heure d’écrire ces lignes, le bout du tunnel est certes en vue, mais demande encore beaucoup de patience et d’endurance.

Pour pallier cette souffrance, l’EPFL a adapté ses règlements quant à la comptabilisation des échecs et fait preuve de souplesse partout où c’était possible, tout en conservant le même niveau d’exigence. En partenariat avec les étudiantes et étudiants, l’Ecole a aussi mis en place diverses mesures de soutien, dont un système de coaching personnel pour les première année.

Dans les mois suivants, la nouvelle équipe de direction qui vient de se mettre à l’ouvrage devra continuer à gérer cette crise tout en préparant l’évolution de l’EPFL à moyen terme. Dès que possible, nous serons présents sur le campus. L’avenir de l’éducation exploitera les synergies entre la richesse du contact humain et les apports du digital révélés par cette crise.

Prof. Pierre Dillenbourg, Vice-président associé pour l’Education
Prof. Kathryn Hess Bellwald, Vice-présidente associée pour les Affaires estudiantines et l’Outreach
Prof. Luisa Lambertini, Vice-présidente associée pour l’Education postgrade 

Scroll
Education | 6 articles