2
0
2
0

Alumni Awards et Dr Honoris Causa 2020

Lire l'article
covid-19
public
alumni
construction
chimie

Chaque année, l’EPFL récompense deux de ses alumni pour leurs carrières remarquables. En 2020, Robert Mardini, Directeur Général du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) et Leila Schwery-Bou-Diab, Vice-Présidente Value Chain Management au sein de la branche pharmaceutique de Johnson & Johnson, ont reçu l’Alumni Award. Cynthia Dwork, professeur à l’Université Harvard a quant a elle été nommée docteur honoris causa 2020.

 

Alumni Awards 2020

Robert Mardini
Directeur du Comité International de la Croix-Rouge (CICR)
Diplômé en Génie Civil en 1996 à l’EPFL

Le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) a toujours fait partie de la vie de Robert Mardini: lors de son enfance dans un Liban touché par la guerre civile, il fait déjà partie du décor. En 1996, alors qu’il s’apprête à recevoir son diplôme en génie civil et arpente les allées du Forum EPFL, la présence de la croix rouge l’interpelle. Le déclic se passe et il est sélectionné pour partir comme ingénieur en eau et habitat sur le terrain. Robert Mardini débute sa carrière en 1997 au Rwanda, quelques années seulement après le génocide, puis en Iraq à partir de 1998.

« C’est à l’EPFL que j’ai appris à réfléchir, analyser et appréhender les problèmes autrement. L’un de nos professeurs, François Frey, nous avait dit ‘Je suis surtout là pour vous enseigner à décortiquer les problèmes et trouver des solutions’. Cela est resté en moi, c’est devenu comme une devise. »

La prise de responsabilités de Robert Mardini au sein de l’organisation ne cesse de croitre au fil des ans. Il devient en 2012 directeur des opérations pour le Proche et Moyen-Orient, en plein printemps arabe, puis dirige en 2018 la délégation du CICR auprès de l’ONU, à New-York. Jusqu’à prendre les rênes de l’institution en 2020, dans le contexte sanitaire que l’on sait – ironiquement, son entrée en fonction, le 17 mars 2020, coïncide avec le début du semi-confinement en Suisse. «La pandémie vient s’ajouter aux autres crises auxquelles le CICR fait face, qu’il s’agisse des conflits armés ou du changement climatique» explique-t-il. En effet, aucun de ces conflits n’a été résolu durant la crise sanitaire, tandis que les dangers de la pandémie accentuent la vulnérabilité des plus faibles.

Aujourd’hui encore, c’est son approche d’ingénieur qui le guide. «C’est à l’EPFL que j’ai appris à réfléchir, analyser et appréhender les problèmes autrement. L’un de nos professeurs, François Frey, nous avait dit ‘Je suis surtout là pour vous enseigner à décortiquer les problèmes et trouver des solutions’. Cela est resté en moi, c’est devenu comme une devise.»

Leila Schwery-Bou-Diab
Vice-Présidente Value Chain Management de Janssen (groupe Johnson & Johnson)
Diplômée en Chimie et Génie Chimique en 1999 à l’EPFL

De son cercle familial composé d’un père libanais et d’une mère suisse-allemande, Leila Schwery-Bou-Diab tire sa valeur fondatrice: l’importance de la diversité. Une valeur qu’elle partage avec l’EPFL et son campus composé de personnes aux origines géographiques et sociales si variées. «Je garde un souvenir merveilleux de mes années à l’EPFL. Nous venions tous d’horizons différents et chacun découvrait ce nouvel environnement, si bien qu’il fallait être solidaires. Je me suis très vite sentie chez moi».

En 2000, son diplôme en poche, elle débute sa carrière dans le secteur pharmaceutique en tant que consultante. Très vite, elle cherche à intégrer l’industrie proprement dite et rejoint Novartis en 2003 en tant que chimiste de production. Dès 2005, l’entreprise lui propose un rôle de cheffe de production en Irlande ainsi que la supervision des 120 personnes travaillant sur le site. Une expérience qui marque également le début de sa carrière à l’international. Après l’Irlande, son parcours la mène en Allemagne à partir de 2009, puis aux Etats-Unis en 2015, alors qu’elle est nommée Vice-Présidente pour la qualité d’Elanco, entreprise américaine spécialisée dans les produits pharmaceutiques vétérinaires.

Désormais de retour en Suisse, elle est depuis 2019 la Vice-Présidente Value Chain Management de Janssen, la branche pharmaceutique du géant américain Johnson & Johnson. Un rôle très global puisqu’elle supervise l’ensemble des produits de la marque, depuis leur développement jusqu’à leur commercialisation, en passant par les choix stratégiques liés au portfolio. Très investie pour l’égalité entre femmes et hommes, Leila Schwery-Bou-Diab participe à plusieurs programmes de mentorat et est intervenue à l’EPFL en 2019 à l’occasion de la journée internationale des femmes.

Dr Honoris Causa 2020

Cynthia Dwork

Le titre de docteur honoris causa 2020 de l’EPFL a été décerné à Cynthia Dwork, informaticienne américaine, professeur à l’Université Harvard. En raison de la crise du coronavirus, la remise officielle du titre a été repoussée à 2021.

Scroll
Personalia | 4 articles